19 rue Thiers 13100 Aix-en-Provence
+33 (0) 6 31 01 48 09
therapie.narrative@gmail.com

Auteur : Frédéric BRIONES

Association Française des Thérapies Narratives

« Roger » ou l’externalisation du « syndrome de l’imposteur »

Le syndrome de l’imposteur est, pour ceux qui le vivent, un réel handicap pour construire son identité et une estime de Soi satisfaisante.
Le geste (issu de la thérapie narrative) de l’externalisation est un geste salutaire pour dissoudre ce problème dans une conversation thérapeutique entre soi et son “Roger” avec l’aide d’un thérapeute narratif.

Psychologie, Psychologie clinique et postmodernisme

L’apport principal pour la psychologie et particulièrement en psychopathologie, c’est de réfuter le scientisme, de réhabiliter les méthodes qualitatives au rang de « premier de la classe » en matière de validité et de fiabilité des résultats, de remettre à l’honneur les pratiques professionnelles comme source de la connaissance.

COMMENT ÉCOUTER ? [3/3] : Une poétique de l’écoute dans la rencontre clinique

Dans la rencontre clinique c’est un peu la même chose. Il y a celui qui raconte, celui qui écoute et entre eux, les narrations, les paysages narratifs à travers lesquels on arrive à se croiser.
La poésie comme l’écoute mettent en mouvement la parole, mettent en doute l’ordinaire et font naître l’esthétique ; elles ouvrent le trésor de nouvelles possibilités narratives.
Comment l’écoute du psychothérapeute peut-elle donc toucher au poétique ?

COMMENT ÉCOUTER ? [2/3]

Chaque siècle, chaque époque, chaque période de l’histoire produit un discours dominant supposé révéler la vérité sur le monde dans lequel nous vivons. Tout autre discours, ou conception de la réalité, est mis en marge de cette norme, et de ce fait, devient illégitime …

Diplôme Universitaire (DU) : « Thérapie Narrative, fondements et outils d’intervention »

Aix-Marseille Université et L’AFTN (Association Française des Thérapies Narratives) sont heureux de vous annoncer prochainement la création d’un DU de thérapie narrative.
En France, un diplôme universitaire (DU) est un diplôme délivré par une université.

COMMENT ÉCOUTER ? [1/3]

Lorsque je reçois des patients, j’accueille dans le même temps les histoires qu’ils racontent. À l’écoute de ces histoires, j’évolue dans des vallées escarpées, sur les crêtes vertigineuses d’une histoire unique, d’un territoire qui leur est propre. Rejoignant des villages, des familles, retrouvant ou quittant des amis, dans la douleur comme dans la joie, je m’engage à leurs côtés dans une véritable exploration narrative avec l’écoute comme boussole. Comment l’utiliser ? Comment s’orienter ? Bref, comment écouter ?

« L’ère du « co » – vide » face à l’intelligence collective

Publié en allemand en 1934, “Genèse et développement d’un fait scientifique” est l’un des textes les plus importants jamais écrits en épistémologie. Avec lui, Ludwik Fleck (1896-1961) inaugure ce qu’on appelle aujourd’hui l’histoire sociale des sciences et entreprend d’élaborer une théorie de la connaissance.
Pour lui, la vérité en science est un idéal inatteignable (si elle n’est pas considérée comme dynamique, et évolutive) par des communautés scientifiques enfermées dans des pensées qui leurs sont propres. Toute hypothèse, toute connaissance et toute théorie scientifique émerge selon lui du sein même de ce qu’il appelle un « style de pensée ». Ce style de pensée est quelque chose qui correspond à l’ensemble des normes, des principes, des concepts et des valeurs propres à l’ensemble des savoirs et des croyances

Le Prince dans un arbre !

L’objet de cet article est de souligner le lien entre le Prince – figure allégorique issue de la trilogie identitaire de Carlo Moïso, transactionnaliste et inscrit dans le courant de la psychologie humaniste – et une pratique issue de la Thérapie Narrative, l’Arbre de Vie, conceptualisé David Denborough et Ncazelo Ncube.

Atelier conférence « Re-devenir « NarrActeur » de son histoire ! » par le Dr. (PhD) Serge MORI

Serge Mori est un psychothérapeute narratif qui a Il
a introduit en France son concept de “NarrActeur”qu’il a tiré des écrits de la French Theory et de Michael White.
Ce concept de «NarrActeur» souligne un processus dynamique induit par la parole, autant chez le patient que chez le thérapeute (…)

“Vie parfaite” et “Angoisse” se disputent en moi

Anaïs se présente au cabinet avec le motif suivant : « je fais des crises d’angoisse ». Elle décrit son symptôme comme tel : « le psychiatre m’a parlé d’attaques de panique. Ca me vient n’importe quand, le matin je vais bien je me dis que ça y est je vais bien mais dans la journée cela revient. Le soir, je suis triste, je me dis que je ne pourrai jamais m’en sortir, que je vais devenir folle… ».